Chez les Grecs, Kairos est le dieu de l’opportunité qu’il faut saisir quand il passe. Il se distingue de Chronos en parlant de la profondeur de l’instant et non du temps qui passe. Une sorte de présent amplifié par la qualité de présence.

Les Champs de Kairos*

L’atelier du rêve et des actes poétiques

 

A la clé

approfondir la connaissance de soi sans avoir recours au “parler de soi”
réenchanter le monde et et s’ouvrir au merveilleux
gagner en confiance
lâcher prise et développer sa créativité
débrancher de la logique causale et chronologique
faire une expérience atypique loin des préoccupations du quotidien

 

….Comme un Ballet

qui se déroule en deux actes (2H00) dont un entracte et se termine par un temps de libre échange (45 min).

 

…Moment de rêverie

Nous sommes installés en cercle.
Les « Champs de Kairos » se recouvrent d’un manteau de silence.
Le présent s’amplifie par l’attention du groupe.
Le rêve commence et dure quelques minutes.

 

…Actes poétiques

Après un signal sonore, “le Champ de Kairos” s’ouvre.
Quelqu’un se lève et va à l’intérieur du cercle. 
Une écriture libre et spontanée commence.
L’extravagance, l’audace, l’inattendu… sont facilités car vous êtes sur scène
Écriture poétique faite dans l’instant donc
Un temps d’accordage par le regard ponctue chaque sortie de scène avant que quelqu’un d’autre y aille.

 

Inscription :

Quand ?
un samedi / mois – de 15h30 à 18h15

L’atelier reprendra à l’automne 2021

Où ?
15 rue Saint Vincent de Paul, 75010 Paris

Combien ?

1 séance à l’unité : 30 euros
forfait pour 5 séances : 120 euros

Bruno G. / mars 2018

Les Champs de Kairos, crées par Arnaud Touraine sont un rendez vous avec l’âme. Assis en cercle, chaque participant se plonge dans une rêverie silencieuse de quelques minutes. Puis tous les regards se tournent vers celui ou celle qui prend possession de l’espace intérieur du cercle que forme le groupe. Complétement « centré », il /elle offre ce qu’il EST dans ces instants qui lui sont réservés. Ses mouvements et ses paroles s’expriment à travers le prisme du regard de chacun. Par son expression orale ou corporelle, son âme parle directement aux âmes qui l’entourent. C’est un jeu où on ne joue pas de rôle, un Jeu où seul le JE véritable s’exprime et résonne en se reflétant dans le regard de l’autre. Puis, il/elle rejoint sa place et se plonge en silence tour à tour dans le regard de chaque participant témoin de ce temps suspendu, capte cette opportunité d’échanger avec l’autre sa vision de son champ d’éternité. Merci Arnaud de créer de si belles rencontres.

Françoise M. / mars 2018

Nous sommes assis en cercle autour d’Arnaud. Le silence s’établit. L’un d’entre nous se lève et se place au centre et se livre à son « acte poétique », le plus souvent une improvisation gestuelle, mais qui peut être aussi une petite scène, voire même une promenade de mots. Les autres regardent. A l’issue de sa prestation, l’impétrant adresse un regard à chacun et rejoint sa place. Sans un mot. Un autre s’en va alors au centre.Mouvements, regards, silence : drôles d’ingrédients pour une découverte de soi, démarche que l’on fait d’habitude à l’aide de la parole . Peu importe que nos gestes ne soient pas ceux que nous voudrions qu’ils soient. Nous nous exprimons, nous nous dépouillons car dans cet exercice, même nos artifices nous dévoilent. Et nous voilà face à nos désirs, nos rêves, mais aussi notre impuissance, nos frustrations. Entier avec nos blessures intimes. Mais le cercle autour de nous, nous protège du dehors. Action, mais aussi méditation « Les champs de Kairos » nous permettent une approche globale de nous même : notre corps, notre esprit, mais aussi notre aura. C’est une expérience rare.

Yann D. / mars 2018

Quand je viens à Kairos, je ne sais pas ce qui va se passer. Même si je connais la règle du jeu, sa simplicité me laisse présager l’inconnu. Du silence, de la rêverie partagée, qu’est-ce qui va surgir aujourd’hui ? Je me laisse surprendre par les actes, mouvements, paroles, des participants. Et par les miens. Je me découvre, je découvre d’autres. Il faut la présence bienveillante d’Arnaud pour oser habiter le vide, pour donner forme à l’informe qui advient. Kairos est le contraire de nos vies prévisibles. Il m’en reste des éclats de miroir. Des germes de créations qui pourraient bien vivre ailleurs. Des instants singuliers.

Federica S. / décembre 2018

Au départ la peur m’a saisie. Que vais je faire ? Deux danseurs se sont suivis. Et moi ? Que vais-je pouvoir faire ? Le jugement de soi. Ah te voilà, je lui répondis. Je pris mon courage à deux mains et vas y au milieu du groupe ! Merci audace j’ai pu vivre cette peur, et je dis ok. Un véritable moment de partage que je vis, et quel plaisir de sentir, voir, se laisser toucher aussi par les moments de poésie des autres. Un véritable instant de poésie s’était donc produit, le groupe soutenant l’acte créateur de chacun de nous, les chanceux participants.

Anastasia O. / juin 2018

Ce samedi, j’ai participé à un beau spectacle. Des actes poétiquement humains dans toute leur diversité. Dans les champs de Kairos, les pensées trouvent leur forme en acquérant une existence physique éphémère, se manifestent dans les mouvements, la parole, la respiration, les sons et le regard. Faire vivre nos pensées sans jugement, sans but précis et oser exister en offrant la poésie de nos pensées aux autres — une expérience unique.

Me contacter

06 74 82 48 92

contact@psy-touraine.com

7, avenue du Général Leclerc – 75014 Paris
M° :  Ligne 6 St Jacques ou Glacière
Bus : Ligne 64